Mettre en lumière les potentialités insoupçonnées du sol

Ce site a pour objectifs de faire découvrir les potentialités des êtres vivants dans les sols dans les domaines suivants :

Traitement des déchets organiques générés par l'activité humaine

lombricomposteur sol avenir

Le sol joue un rôle prépondérant pour assurer le recyclage des matières organiques. Cela fait d'ailleurs partie d'une de ses fonctions majeures. Sans cette fonction, le sol forestier serait totalement enseveli par une épaisse couche de déchets organiques ! 

Projets de lombricomposteurs

Production agricole

Le sol est le support physique pour l'implantation des cultures, mais il assure également des fonctions de nutrition des plantes et de protection des cultures et assurent ainsi un « fonctionnement » optimal du sol. Les micro-organismes, la micro-faune du sol jouent un rôle vital pour ces fonctions. Les propriétés de ces êtres-vivants font l'objet d'intenses recherches, avec pour objectif de développer une agriculture plus verte. Des formulations commerciales contenant des micro-organismes sont désormais disponibles. 

Réduire la dégradation des sols (pollution chimique ou érosion)

Un sol qui renferme une vie biologique est capable de résister à des phénomènes de dégradation. Ainsi, les micro-organismes sont capables de dégrader des molécules issues de l'activité humaine pour en atténuer les effets polluants (cf Stamets et pétrole dégradé par pleurotes)

Rendre l'habitat (ou architecture) plus « vert » 

… Cette potentialité du sol ne serait-elle pas un intrus par rapport aux thèmes précédents ?

Habituellement, cet aspect n'a rien à voir avec la biologie.

Mais en y regardant de plus près, on peut voir des liens ! Ainsi, des projets de construction, menés par Phil Ross, ont vu le  jour en employant du mycélium de pleurotes. Il développe le concept de mycotecture. Une société américaine développe un substitut du polystyrène 100 % biodégradable à base de mycélium de champignons.