Mettre en lumière les potentialités insoupçonnées du sol

Cela peut paraitre étrange d'évoquer ce domaine de la construction et de l'architecture, pourtant la nature nous montre la voie...

 

Les termites

Ces insectes sont connus pour leurs effets destructifs, puisque certaines espèces dévorent le bois des charpentes, ce qui semble loin d'en faire des candidats pour figurer dans cette rubrique! D'ailleurs, une rapide recherche sur internet avec les mots clés "termites et construction" vous fera apparaitre cet aspect "déconstructeur"!

Pour voir apparaitre des articles sur ce rôle constructeur, il faut plutôt utiliser le mot-clé "termitière". Fait intéressant, on y trouve une référence d'un article du CNRS qui fait mention d'une relation symbiotique entre les termites et des champignons...dans cette rubrique, il est aussi question de champignons!

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/981.htm

 

Pour en revenir à nos termites:

Vous pourrez lire un article très intéressant sur ce "savoir-faire" architectural des termites où il est même question de "béton organique" fabriqué par ces insectes! L'article souligne que ce béton est fabriqué à température ambiante, ce qui n'est pas le cas du béton classique dont la fabrication nécessite des fours portés à 1450°C (source Wikipédia)

 

 

La mycotecture

Phil Ross a développé ce concept de mycotecture pour mettre en oeuvre l'utilisation du mycélium pour un objectif de construction. Ainsi il a cronstruit des briques de mycélium

http://www.batiactu.com/edito/et-si-on-construisait-maisons-briques-champignons-43079.php

 Sa société, Mycoworks, http://mycoworks.com/ , développe des produits pour exploiter cette capacité constructive des champignons. Vous pourrez y voir la synthèse de cuir à partir de mycélium, en première page du site de Mycoworks.

La tour F1 (retrouver le lien)

 

Une autre société américaine, Ecovative, fabrique à grande échelle des blocs de calage pour remplacer le polystyrène ainsi que des matériaux et des matières isolantes, telle que le Greensulate.

 

greansulate prod graphique

Analyse du cycle de vie du Greensulate par rapport au polystyrène expansé : source Ecovative

 

 Ce type de matériau présente l'avantage de limiter la consommation d'énergie (7 fois moins d'énergie) pour la fabrication ainsi que les émissions de gaz à effet de serre (15 fois moins de CO2).

 

 Ces deux exemples qui montrent les capacités constructives des termites et des champignons fournissent des pistes et des développements prometteurs pour rentrer dans une société sobre en carbone et bio-mimétique pour un plus grand respect des équilibres naturels,