Mettre en lumière les potentialités insoupçonnées du sol

Les champignons décomposeurs

http://www.ecofog.gf/IMG/pdf/champignons-2.pdf

Ces êtres vivants ont une importance capitale puisqu'ils nous permettent de ne pas vivre sous des montagnes de déchets.

Le règne des champignons est important puisqu'il y aurait de 4 à 9 fois plus d'espèces de champignons que de végétaux (Source). En termes d'espèces, ce règne se classe juste derrière celui des insectes.

 

Ces espèces sont saprophytes, leur nourriture est donc constituée de matières organiques mortes. C'est bien cela qui permet d'éviter l'accumulation de matières organiques dans les écosystèmes : le recyclage est assuré par ces espèces.

La cellulose des feuilles des divers végétaux est transformée en humus (les bactéries en sont également capables), et il existe aussi des champignons capables de dégrader une molécules très complexe, la lignine. Peu d'espèces en sont capables, les actinomycètes (bactéries) peuvent également dégrader cette molécule.

 

Les grands groupes de champignons (source)

Voici les principaux groupes de champignons :

Champignons lignicoles:

- Pourriture brune (cubique) : dégrade la cellulose et l’hémicellulose (10% feuillus – 80% conifères). Effet sur l’environnement : humus riche en lignine favorable à l’entretien d’une forêt de conifères.

- Pourriture blanche (fibreuse) : majorité des décomposeurs de bois, surtout feuillus.

Champignons humicole: décomposeurs d’humus.

Champignons foliicoles: décomposeurs de feuilles.

Champignons pyrophile: décomposeur de bois brûlé.

Champignons coprophile: décomposeur d’excréments.

 

 

 

Son site est également une mine d'information

 Pour approfondir ce sujet vous pourrez lire ce document "Fifty fungi facts"...que son auteur destine aux mycophiles! Vous pourrez aussi visionner la vidéo "TED" de Paul Stamets, où il présente les intérêts d'utiliser les champignons pour restaurer l'équilibre des milieux naturels.

+Concept d'internet des champignons : http://www.bbc.com/earth/story/20141111-plants-have-a-hidden-internet