Mettre en lumière les potentialités insoupçonnées du sol

 

Ces animaux jouent un grand rôle dans le fonctionnement des écosystèmes, en particulier pour le recyclage de la matière organique. Ils sont apparus sur terre il y a environ 200 millions d'années (doc : http://www.inra.fr/Grand-public/Ressources-et-milieux-naturels/Toutes-les-actualites/Livre-vers-de-terre-et-hommes). Le rôle positif qu'ils présentent pour la santé des écosystèmes a d'ailleurs été mis en avant par Charles Darwin dans son ouvrage « La formation de la terre végétale par l'action des vers de terre avec des observations sur leurs habitudes » paru en 1881.

 

 

Les différentes catégories de lombrics

On distingue trois types de vers :
- les vers épigés
- les vers endogés
- les vers anéciques (80% de la masse des lombrics)>> cf photo vers du stade

Je vous invite à lire l'article exclusivement consacré à la description des différents types de vers.
http://www.verslaterre.fr/pg-25-mn-2-ssmn-4-sssmn-15-titre-les_3_vers.html

- les vers épigés
Ces vers vivent à la surface du sol, et se nourrissent de matières organiques en décomposition. Ce sont les fameux vers de compost. Ils sont de taille réduite, environ 5 cm, de couleur rouge

-les vers endogés
Ils vivent en permanence cachés dans le sol où ils creusent des galeries horizontales. Leur nourriture est constituée d'un mélange de terre et de matière organique.

- les anéciques
Ces vers vivent dans le sol, ils creusent d'importantes galeries verticales qui peuvent atteindre 3 m. Leur source de nourriture est constitué de débris organiques ou de matières en décomposition qu'ils viennent chercher à la surface du sol

Je vous invite à lire l'article exclusivement consacré à la description des différents types de vers.
http://www.verslaterre.fr/pg-25-mn-2-ssmn-4-sssmn-15-titre-les_3_vers.html (XX_ à ouvrir dans nouvelle fenêtre)

Le mode d'action des lombrics

Ces animaux se nourrissent de matière organique, plus ou moins décomposée, ce qui permet d'en assurer le recyclage. Cela est réalisé par une action physique et chimique.

- action physique : car ils ingèrent et relarguent de grandes quantités de terre et de  matières organiques (30T/ha selon Marcel Bouché, cf émission de France Inter :

 

- action chimique : leur système digestif transforme les composés ingérés (principalement la matière organique morte. Les vers sont capables de concentrer certains éléments dans leurs turricules, ce qui explique que leurs déjections contiennent plus d'éléments nutritifs (cf tableau suivant). Ces données résultent d’une étude menée par Lunt et Jacobson, Minnich en 1972.

Terre analysée Turricules Horizon 0-15 cm Horizon 20-40 cm
Azote global (%) 0,35 0,25 0,081
NO3 – N (mg/l) 22,0 4,7 1,7
P2O5 (mg/l) 150,0 20,8 8,3
pH 7,0 6,4 6,0
       

Extrait du site « Agriculture de conservation » (lien :http://agriculture-de-conservation.com/Les-ouvriers-du-sol-et-les.html)

 

Les effets des lombrics sur le fonctionnement du sol

Ces actions chimiques et physiques présentent des effets favorables pour le bon « fonctionnement » du sol.

La formation des galeries par les vers permet :

-  une meilleure aération des sols : un sol avec vers contient 60% d'air, contre 30 % s'il n'y a pas de vers

- un mélange des constituants du sol

Ces 2 effets sont nettement visibles sur la vidéo suivante (bioturbation du sol)

https://youtu.be/n3wsUYg3XV0

- une meilleure infiltration des eaux de surface, d'où 70 % d'eau dans un sol où les les vers sont présents, contre 40 % s'ils sont absent (Dumas). Cette meilleure infiltration des eaux permet de diminuer le ruissellement

- une diminution de l'érosion des sols: la réduction du ruissellement y contribue ainsi qu'une meilleure cohésion des particules de sols : « Ce brassage intestinal contribue à l’élaboration de complexes organo-minéraux (micro-agrégats très stables : humus et argiles) qui composent leurs déjections » (document de la chambre d'agriculture de Poitou-Charentes, lien : http://www.poitou-charentes.chambagri.fr/fileadmin/publication/CRA/15_Innovation/Documents/Guide_vers_de_terre_01.pdf))

- un meilleur développement des racines, celles-ci bénéficient de la porosité générée par la présence des galeries ( formées par le passage des vers de terre : elles respirent mieux, leur pénétration dans le sol est facilitée. Les vers déposent également des éléments nutritifs à la surface de ces galeries, ce qui facilite la nutrition des plantes (doc CA-Poitou-Charentes).

 

Ce proverbe paysan conclut à merveille quant aux nombreux effets positifs obtenus grâce à la présence des vers de terre :

Dieu sait comment s’obtient la fertilité de la terre,

Il en a confié le secret aux vers de terre. »

 

Et plus terre à terre, si l'on peut dire, ces braves lombrics ont désormais acquis le titre d'ingénieurs du sol.